Articles tagués : Société

AGORA-CAFE

A la suite des manifestations du 11 janvier, les sections de l’Est parisien de la Ligue des droits de l’Homme ont décidé de proposer aux citoyen(ne)s une série de rencontres-débat sur les questions qui divisent la société. Notre objectif : mettre en oeuvre des pistes d’action pour contribuer au mieux vivre ensemble.

Des journalistes et des créateurs seront présents. Venez échanger, débattre, participer !

Le premier se tient jeudi 19 mars 2015, de 19h à 20h30, au Café de la Marie – 61, rue de Bretagne – Paris 3ème (plan dans notre calendrier)

25 avril-13 mai 2012 – Spectacle « coup de poing » à la Maison des Métallos

Du 25 avril au 13 mai, représentations de N.A.Z à la Maison des métallos spectacle « coup de poing » :

Cette pièce de théâtre politique (un débat est systématiquement intégré au spectacle, dans la foulée) s’inspire d’une immersion dans les réseaux extrémistes d’inspiration néo nazi qui prennent une ampleur grandissante dans le Nord Pas de Calais et qui fascinent notamment de plus en plus de lycéens.

A la maison des métallos, 94, rue Jean-Pierre Timbaud, Paris 11e

Tel 01 47 00 25 20    reservation@maisondesmetallos.org
NAZ
Compagnie Sens Ascensionnels
NAZ vous propose d’entrer pendant une heure spectaculaire, bruyante et imagée dans l’intimité d’un jeune Naz afin de comprendre de l’intérieur ce qui s’est passé, ce qu’on – la république, l’école, la famille – a raté. Ce projet trouve son origine dans un article de presse faisant état du développement inquiétant de mouvances extrémistes dans la région Nord-Pas-de-Calais dont le terreau est la précarisation et le manque de repères dans une société en crise.
Culture Commune, Scène nationale du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, et l’association Colères du présent commandent alors à Ricardo Montserrat un texte, qu’il écrira à partir des paroles de jeunes fréquentant ces mouvances. Ils sont parfois bons élèves, bons potes, sportifs, sympas même, mais ils se rasent le crâne, ou pas, et dégueulent des slogans haineux sur des musiques lourdes, dans des stades, ou ailleurs. Ils ont peur de l’avenir, n’ont pas de présent et rêvassent à un passé qu’ils idéalisent.
Chaque soir après le spectacle, un débat avec l’équipe artistique et ses invités propose de faire le tri, et, ensemble, d’imaginer comment chacun pourrait réparer, raconter, relier, relever, libérer ces enfants perdus.
texte Ricardo Montserrat
adaptation et mise en scène Christophe Moyer
avec Henri Botte
vidéo Jérémie Bernaert
régie Yann Hendrickx
coproduction Culture Commune – Scène nationale du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, Colères du présent, Ville de Grenay (Espace culturel Ronny Coutteure), Ville de Carvin, L’Escapade d’Hénin-Beaumont
avec le concours de l’Agence nationale pour la Cohésion Sociale et l’Égalité des chances (ACSÉ) pour l’accompagnement du volet débat
diffusion Compagnie Sens Ascensionnels

Maison des Métallos

25 avril > 13 mai

du mercredi au vendredi > 20h
samedi > 19h
dimanche > 16h

durée 1h25 débat inclus
tarif spectacle

C’est quoi cette dette ?! Réunion-débat

Vendredi 16 mars à 19h30, réunion-débat publique, à la maison des Associations du 10ème :

C’est quoi cette dette ?!

DÉBAT avec Éric CHOPARD, syndicaliste aux Impôts et Philippe LÉGÉ, collectif des Économistes Atterrés.

Flyer à télécharger ici.

Pour un audit citoyen de la dette !…et le lancement d’un vaste débat démocratique.

Écoles, hôpitaux, hébergement d’urgence… Retraites, chômage, culture, environnement. . . nousvivons tous au quotidien l’austérité budgétaire et le pire est à venir. « Nous vivons au-dessus denos moyens », telle est la rengaine que l’on nous ressasse dans les grands médias.Maintenant « il faut rembourser la dette », nous répète-t-on matin et soir. « On n’a pas le choix, ilfaut rassurer les marchés financiers, sauver la bonne réputation, le triple A de la France ».Nous refusons ces discours culpabilisateurs. Nous ne voulons pas assister en spectateurs à laremise en cause de tout ce qui rendait encore vivables nos sociétés, en France et en Europe.Avons-nous trop dépensé pour l’école et lasanté, ou bien les cadeaux fiscaux et sociauxdepuis 20 ans ont-ils asséché les budgets ?Cette dette a-t-elle été tout entière contractéedans l’intérêt général, ou bien peut-elle êtreconsidérée en partie comme illégitime ?Qui détient ses titres et profite de l’austérité ?Pourquoi les États sont-ils obligés de s’endetterauprès des marchés financiers et des banques,alors que celles-ci peuvent emprunterdirectement et pour moins cher à la Banquecentrale européenne ?Nous refusons que ces questions soientévacuées ou traitées dans notre dos par lesexperts officiels sous influence des lobbieséconomiques et financiers. Nous voulons yrépondre nous-mêmes dans le cadre d’un vastedébat démocratique qui décidera de notreavenir commun.En fin de compte, ne sommes-nous plus que des jouets entre les mains des actionnaires, desspéculateurs et des créanciers, ou bien encore des citoyens, capables de délibérer ensemble denotre avenir ?Nous nous mobilisons dans nos villes, nos quartiers, nos villages, nos lieux de travail, en lançant unvaste audit citoyen de la dette publique.Nous créons au plan national et local des collectifs pour un audit citoyen, avec nos syndicats etassociations, avec des experts indépendants, avec nos collègues, nos voisins et concitoyens.Nous allons prendre en main nos affaires, pour que revive la démocratie.

Flyer à télécharger ici.

LA NOUVELLE LEGISLATION RELATIVE AUX DROITS DES PERSONNES ATTEINTES DE TROUBLES PSYCHIQUES

Mercredi 15 février 2012 à 11h, à l’invitation de la mairie du 11ème :

LA NOUVELLE LEGISLATION RELATIVE AUX DROITS DES PERSONNES ATTEINTES DE TROUBLES PSYCHIQUES

Implications pratiques et évolutions des modalités de prise en charge

Par le Dr Marie-Christine CABIE, Chef du Pôle de psychiatrie générale du 11e arrondissement (Hôpitaux de Saint-Maurice).

En vigueur depuis le 1er août 2011, la loi n°2011-803 du 5 juillet 2011 relative aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge modifie, de façon substantielle, les procédures d’entrée et de maintien dans le dispositif de soins psychiatriques.

Ainsi, en substituant la notion « d’hospitalisation sans consentement » par celle de « soins sans consentement », cette loi ouvre la possibilité de procéder non seulement à l’hospitalisation complète du patient, mais aussi à sa prise en charge en ambulatoire, le choix entre ces deux modes de soins sous contrainte devant s’effectuer, si l’entrée dans le dispositif est confirmée, dans le cadre d’une période d’observation limitée à 72h. De nombreuses autres dispositions nouvelles sont introduites par ce texte comme la possibilité d’entrer dans le dispositif de soins en cas de péril imminent pour la santé de la personne (procédure ne nécessitant pas la demande d’un tiers) ou l’exercice, par le Juge des Libertés et de la Détention, d’un pouvoir de contrôle sur les hospitalisations complètes.

Il apparaît donc essentiel que les professionnels de santé, mais aussi les travailleurs sociaux puissent prendre connaissance de ces évolutions pour mieux appréhender les implications pratiques de cette nouvelle législation.

Lancement de l’Université populaire – laboratoire social (UPLS)

Samedi 21 janvier, à 15h00à l’IRTS :

INVITATION

Une Université populaire – laboratoire socialUPLSest créée dans le 10e arrondissementpar l’association CRL10 L’association CRL10 lance une UPLS, Université populaire-laboratoire social dans le 10e arrondissement pour rechercher avec vous une réponse concrète aux problèmes qui se posent dans un monde de plus en plus complexe et globalisé.Dans cette démarche, le CRL10 se fait accompagner par Miguel Benasayag, philosophe et psychanalyste qui vient de publier avec Angélique Rey « Résister dans une époque obscure ».

Contacts: upls@crl10.net

Château Landon Clément Lavault : 01 46 07 84 12

Grange-aux-Belles Camille Leboulanger : 01 42 03 47 65

Projection débat du Film « Help ou visibilité ».

Mercredi 7 décembre à 20h – projection débat du Film « Help ou visibilité ».

Le 7 décembre à 20h, la mairie du 10e vous propose une projection débat du Film « Help ou visibilité ». Documentaire écrit et réalisé par Sarah Franco-Ferrer. Pour l’occasion, la réalisatrice et Pierre Tartakowsky, président de la Ligue des Droits de l’Homme, mèneront le débat.

Extrait d’un article de Nicole Savy paru dans le numéro 155 du magazine Hommes &Libertés édité par la Ligue des Droits de l’Homme :

Sarah Franco-Ferrer a réalisé un film très ambitieux, une réflexion sur le monde, la civilisation, l’environnement, l’argent, les droits et les libertés, pour lesquels elle a réussi à obtenir la parole d’un ensemble ébouriffant d’intervenants. […] Elle les interviewe successivement, en contrepoint d’images très travaillées, selon un montage raffiné : des manifestations de rues – CRS et jeunes en capuchons, banderoles, syndicats et sans-papiers, lances à eau et violences, des fauves magnifiques enfermés dans un zoo et des courses de chevaux, bref, des images de la domination humaine, de la cruauté et de la résistance. […] Une grande place est donnée à la parole des sages, ceux qui détiennent le savoir et l’intelligence : à l’opposé des micros-trottoirs complaisants dont on nous abreuve, confondant la parole du peuple et le café du commerce »

Journée contre les violences faites aux femmes

Vendredi 19 novembre 2010 – 21h – Maison des Métallos : Le Comité métallos et les Ateliers du Chaudron présentent C’est pas pour rien…, spectacle théâtral, construit dans le cadre du Parcours filles femmes 2010 avec 12 volontaires.

Rencontres, débats, exposition tout au long de la journée (www.maisondesmetallos.org).

Réservation obligatoire au 06 84 90 72 16.