Agir face aux discriminations

Communiqué de la Ligue des des droits de l’Homme, section de Nantes et du pays nantais. A Nantes, le 03 juin 2015.

La Ligue des droits de l’Homme se félicite du jugement qui vient d’être prononcé par le Conseil de Prud’hommes de Nantes dans une affaire qui opposait un salarié à son ex-employeur, l’association ACCOORD. Les discriminations subies en raison de son état de santé et de son handicap ainsi que de ses activités syndicales ont été reconnues et l’indemnisation du salarié qui en était victime a été ordonnée.

L’”intervention volontaire” de notre association dans une affaire de discrimination a été jugée recevable par le Conseil de Prud’hommes.

La LDH n’a bien entendu pas vocation à se substituer aux organisations syndicales dont l’objet est de représenter les salariés et de défendre leurs intérêts ; mais la LDH souhaite aussi faire comprendre que le monde du travail n’est pas en dehors de la société et que l’exigence de respect des droits et libertés ne s’arrête pas à la porte des entreprises.

Cette affaire montre également que les différentes organisations de lutte contre les discriminations peuvent agir de manière convergente pour saisir les autorités compétentes et exiger des mesures concrètes contre toutes les formes de discrimination.