Historique

•    1898 = création par des défenseurs du capitaine Dreyfus avec pour but l‘aide et l’assistance à tout citoyen victime d’une injustice ou d’une atteinte à ses droits. A l’occasion d’une suspension d’audience du procès en diffamation contre Zola que l’ancien garde des Sceaux, Ludovic TRARIEUX, sénateur de la Gironde, communique à quelques amis, témoins de la défense, son projet de former « un groupe ou une association ou une ligue » pour sauvegarder les droits individuels, la liberté des citoyens et leur égalité devant la loi.
•    1903 = très rapidement, les droits économiques et sociaux seront pris en compte.
•    En 1935, c’est au siège de la ligue qu’est signé le pacte qui fonde Le Front Populaire. Le Congres de 1936 place les droits économiques, sociaux et culturels au même plan que les libertés civiles et politiques.
•    La LDH est à la pointe de la dénonciation du fascisme et du nazisme pendant la guerre et à la suite, en 1948.
•    1948 = rédaction de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) sous la plume de René Cassin — membre de la direction de la LDH. Il fera intégrer les droits économiques, sociaux et culturels dans la DUDH.
•    Années 50/60 = engagement dans les luttes pour la décolonisation (Algérie).
•    Années 70 = campagnes pour les libertés civiles (contraception, avortement, droits des appelés et objection de conscience, …).
•    Depuis les années 80 = campagnes pour le droit de vote des étrangers, dénonciation du traitement policier de l’immigration et de l’asile.
•    Années 90 = engagement sur les questions de citoyenneté sociale contre la précarité pour le droit au travail
•    Années 2000 : implication dans les débats sur La mondialisation des droits de l’homme, indivisibilité des droits civils et politiques et des droits économiques et sociaux, combat les inégalités sociales.
•    2009-2010 = Campagne nationale « Urgence pour les libertés, Urgence pour les droits », sur les cinq thèmes suivants : le droit des étrangers, les inégalités sociales et l’exclusion, la société de surveillance, la justice, la démocratie asphyxiée.

Soyez le premier à réagir

Entrez un commentaire...

Flux RSS des commentaires sur cet article. URL de TrackBack

Laisser un commentaire

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.