Être militant à la Ligue des droits de l’Homme

Les militants sont la richesse de la LDH.

La LDH est ouverte à tous, il suffit d’en accepter les buts et les moyens.

Quelle que soit la responsabilité occupée, l’action au sein de la LDH est bénévole et non rémunérée.

Militer à la LDH, c’est ne pas avoir d’autre ambition que de porter aide et assistance à ceux dont les droits sont violés, et défendre et promouvoir les droits de l’Homme dans la société.
Nous militons pour créer des solidarités. Il s’agit de faire prévaloir un certain nombre de principes. Nous ne militons pas par abnégation ou par esprit de sacrifice. La violation des droits de chacun est insupportable en ceci qu’elle implique un profond mépris de l’autre et, le plus souvent, une stupidité évidente.

« Nous ne sommes pas ceux et celles qui compatissons aux souffrances du monde : nous sommes ceux et celles qui réclamons comme un dû le droit pour tous de vivre libres et dans la dignité. Nous ne sommes pas ceux et celles qui passons des compromis prétendument consensuels, qui ne sont au mieux qu’une manière de rester immobile, ou au pire de trahir. » (Michel Tubiana)

« Les droits de l’Homme ne sont respectés que si les citoyens eux-mêmes s’en emparent et décident d’agir ensemble. »

« Plus encore que de discours et de colloques, nous avons besoin en matière de droits de l’Homme d’actions et de dévouement, et plus encore que de philosophes, de juristes ou de ministres, nous avons besoin de militants ! » (Robert Badinter)

Soyez le premier à réagir

Entrez un commentaire...

Flux RSS des commentaires sur cet article. URL de TrackBack

Laisser un commentaire

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.