Videosurveillance – Suite

la videosurveillance n’en finit pas de faire parler d’elle malgré  l’absence de statistiques fournies par ses adeptes et des études qui dénoncent  son inefficacité.  En juin dernier, la municipalité de Carcassonne a dû reconnaître  qu’en matière de sécurité » la situation s’était nettement dégradée… et que pour la prévention la videosurveillance ne suffisait pas. »
En octobre, le ministre chargé de la politique de la ville a, lors d’un entretien, mis en avant cet état de fait et a déclaré vouloir diminuer le montant destiné à son financement :
info-journal2