DUDH en langage fondamental – à destination des Enfants

Des personnes de plusieurs pays se sont réunies pour t’écrire et te donner un certain nombre d’idées que beaucoup de gens connaissent dans le monde mais que tu ignores peut-être encore.

C’est pourquoi elles t’envoient ce texte car elles aimeraient que tout le monde soit libre, vive en paix et que l’on ait, sur toute la terre, les droits et les libertés qui te sont maintenant proposés.

Pour que tu comprennes mieux ce que l’on veut t’exposer, tu trouveras dans la marge le numéro de l’article auquel correspondent ces idées et un mot souligné indiquant si ces idées se rapportent à TOI, ta FAMILLE, la SOCIETE dans laquelle tu vis, ton PAYS ou tous les pays de la TERRE.

Article 1 :       TERRE : Quand les êtres humains naissent, ils sont libres et doivent être traités pour tous de la même manière.

Article 2 :       TERRE : Tout le monde a donc le droit de posséder ou de profiter de tout ce qui vient d’être dit :

–          même s’il ne parle pas ta langue ;

–          même s’il n’a pas ta couleur de peau ;

–          même s’il ne pense pas comme toi ;

–          même s’il n’a pas la même religion que toi ;

–          même s’il est plus pauvre ou plus riche que toi ;

–          même s’il n’est pas du même pays que toi.

Article 3 :       TOI : Tu as le droit de vivre, de vivre libre et en sécurité.

Article 4 :       SOCIETE : Personne n’a le droit de te prendre comme esclave et tu ne peux prendre personne comme esclave.

Article 5 :       SOCIETE : Personne n’a le droit de te torturer, c’est-à-dire de te faire du mal, et tu ne peux torturer personne.

Article 6 :       TOI : Tu dois être protégé de la même manière, partout et comme tout le monde.

Article 7 :       PAYS : La loi est la même pour tout le monde : elle doit être appliquée de la même manière pour tous.

Article 8 :        PAYS : Tu peux demander la protection de la justice lorsque la loi de ton pays n’est pas respectée.

Article 9 :       TOI : On n’a pas le droit de te mettre en prison, de t’y garder, de te renvoyer de ton pays injustement ou sans raison.

Article 10 :     SOCIETE : Si tu dois être jugé, ce doit être publiquement.

Ceux qui te jugeront devront être libres de toute influence.

Article 11 :     TOI : On doit admettre que tu es innocent jusqu’à ce qu’on puisse prouver que tu es coupable.

Si tu es accusé, tu as toujours le droit de te défendre.

On n’a pas le droit de te condamner et de te punir pour quelque chose que tu n’as pas fait.

Article 12 :     FAMILLE : Tu as le droit de demander à être protégé si quelqu’un veut te forcer à changer :

–          Ta manière d’être ;

–          Ce que toi et ta famille pensent ou écrivent ;

–          On ne peut pénétrer chez toi sans raisons.

Article 13 :     TOI : Tu as le droit d’aller et de venir comme tu veux dans ton pays. Tu as le droit de partir de ton pays pour aller dans un autre et tu peux revenir dans ton pays si tu le veux.

Article 14 :     TOI : Si on te fait du mal, tu as le droit d’aller dans un autre pays et de lui demander de te protéger.

Tu perds ce droit si tu as tué quelqu’un et si tu ne respectes pas toi-même ce qui est écrit ici.

Article 15 :     TOI : Tu as le droit d’appartenir à un pays et personne ne peut, sans raisons, t’empêcher d’être dans un autre pays, si tu le désires.

Article 16 :     FAMILLE : Dès qu’on a l’âge d’avoir des enfants, on a le droit de se marier et de former une famille. Pour cela, ni la couleur, ni la peau, ni le pays d’où tu viens n’a d’importance. L’homme et la femme ont les mêmes droits quand ils sont mariés et aussi quand ils se séparent. On ne peut forcer personne à se marier.

PAYS : Le gouvernement de ton pays doit protéger ta famille et ses membres.

Article 17 :     TOI : Comme tous le monde, tu as le droit de posséder quelque chose et personne n’a le droit de te le prendre.

Article 18 :     TOI : Tu as le droit de choisir librement ta religion, d’en changer, de la pratiquer comme tu le désires, seul ou avec d’autres personnes.

Article 19 :     TOI : Tu as le droit de penser ce que tu veux, de dire ce qui te plaît, sans que quelqu’un ne puisse te l’interdire.

SOCIETE : Tu dois pouvoir échanger tes idées avec les femmes et les hommes des autres pays sans que les frontières t’en empêchent.

Article 20 :     PAYS : On ne peut obliger personne à faire partie d’un groupe mais tous le monde a le droit :

–          d’organiser des réunions.

–          de participer à une réunion s’il en a envie.

–          de se réunir pour travailler dans la paix.

Article 21 :     TOI : Tu as le droit de participer activement aux affaires de ton pays :

–          en faisant partie du gouvernement ;

–          en choisissant des hommes politiques qui ont les mêmes idées que toi ;

–          en allant voter librement pour indiquer tes choix.

PAYS : Ces actions doivent exprimer la volonté de tout le peuple par un vote secret, les votes des femmes et les votes des hommes étant égaux, tout le monde pouvant voter.

Article 22 :     SOCIETE : La société dans laquelle tu vis doit t’aider pour que tu puisses développer et profiter de tous les avantages (culture, argent, protection de ta personne) qui sont offerts à toi et à tous les hommes et les femmes de ton pays.

Article 23 :     TOI : Tu as le droit de travailler :

–          de choisir librement ton travail ;

–          de recevoir un salaire qui te permette de vivre et faire vivre ta famille.

SOCIETE : Si les hommes et les femmes font le même travail, ils doivent recevoir le même salaire. Les personnes qui travailleront ont le droit de se grouper pour défendre leurs intérêts.

Article 24 :     SOCIETE : La durée de travail de chaque jour ne doit pas être trop longue car chacun a le droit de se reposer et doit pouvoir régulièrement prendre des vacances qui lui seront payées.

Article 25 :     TOI : Tu as le droit d’être aidé si tu ne peux pas travailler :

–          parce qu’il n’y a pas de travail ;

–          parce que tu es malade ;

–          parce que tu es trop vieux ;

–          parce que ta femme ou ton mari est mort ;

–          pour tout autre chose que tu n’as pas voulu ;

FAMILLE : Tu as le droit d’avoir pour toi et ta famille ce qui est nécessaire :

–          pour ne pas tomber malade et pour être soignés si vous êtes malades ;

–          pour ne pas avoir faim ;

–          pour avoir une maison ;

–          pour ne pas avoir froid.

La maman qui va avoir un enfant et son enfant quand il sera né doivent être aidés. Tous les enfants ont les mêmes droits, même si la maman n’est pas mariée.

Article 26 :     TOI : Tu as le droit :

–          d’aller à l’école ;

–          de profiter de l’école obligatoire sans rien devoir payer.

Tu dois pouvoir apprendre un métier ou continuer tes études aussi loin que tu le désires. A l’école, tu dois pouvoir développer tous tes talents et on doit t’apprendre à t’entendre avec les autres, sans t’occuper de leur religion ou du pays d’où ils viennent.

FAMILLE : Tes parents ont le droit de choisir comment tu seras enseigné et ce qu’on t’apprendra à l’école.

Article 27 :     SOCIETE : Que tu sois artiste, écrivain ou savant, tu dois pouvoir partager librement le travail avec les autres personnes et profiter de ce  que vous aurez fait ensemble.

TOI : Tes œuvres doivent être protégées et tu dois en retirer le bénéfice.

Article 28 :     TOI : Pour que tes droits et la liberté soient respectés, dans ton pays et dans les autres pays de la Terre, il faut qu’il existe un ordre qui puisse très bien protéger ces droits et cette liberté dont on a parlé jusqu’à maintenant.

Article 29 :     TOI : C’est pour cela que tu as aussi des devoirs envers les gens parmi lesquels tu vis et qui te permettent aussi de te développer.

SOCIETE : La loi n’enlève rien aux libertés et aux Droits de l’Homme mais elle permet que chacun puisse respecter les autres et être respecté.

Article 30 :     TERRE : Sur toute la Terre, aucun pays, aucune société, aucun être humain ne peut se permettre de détruire les droits et les libertés que tu viens de lire.