Articles tagués : droit d’asile

La famille Turenko peut demander l’asile en France

En application de la procédure « Dublin » selon laquelle les demandeurs d’asile doivent déposer leur dossier dans le pays d’entrée en Europe, la Préfecture du Puy de Dôme avait renvoyé en Pologne la famille Turenko malgré que Mr Tourenko, gravement malade, soit en traitement au CHU de Clermont (voir le communiqué ci-dessous du 4/10/2010).

Suite à la mobilisation, la Préfecture du Puy de Dôme est revenue sur sa position. En application de la clause humanitaire prévue par le réglement européen, la famille est autorisée à déposer en France son dossier de demande d’asile.

Laissez vivre la famille TURENKO parmi nous.

Originaire de Géorgie et ayant dû fuir son pays, cette famille composée d’un couple et de 2 enfants, Salomé (15 ans) et Bachana (11 ans) s’est d’abord réfugiée en Pologne avant de gagner la France en septembre 2009.

Monsieur Turenko est atteint d’une maladie très grave, prise en charge par le CHU de Clermont-Ferrand, dans le cadre d’un protocole expérimental, pas disponible en Pologne.

Ces éléments ont été portés à la connaissance de l’administration dès le mois de mars et devaient permettre l’application de la clause humanitaire prévue par le règlement européen. De plus, une demande de titre de séjour vie privée et familiale pour raisons de santé a été déposée en juin 2010.

Malgré cela, le 31 août dernier, la famille Turenko a été emmenée au Centre de rétention de Lyon, le lendemain à 4 heures du matin, la PAF a fait irruption dans leur chambre, les a jetés au sol, ligotés les bras le long du corps avec du scotch large, et emmenés dans un avion où ils ont voyagé, toujours attachés, couchés sur le sol, alors qu’il y avait des sièges, et en compagnie des seuls policiers.

En Pologne les médecins ont déclaré ne pas pouvoir soigner Monsieur Turenko et la famille s’est retrouvé livrée à elle-même. Grâce à l’aide d’un ambulancier polonais, touché par la situation de santé de Monsieur Turenko, ils ont pu regagner la France le 13 septembre 2010, le seul lieu où Mr Turenko a l’espoir d’être soigné.

Nous demandons instamment au Préfet du Puy de Dôme de leur donner un titre de séjour, ce qui permettrait à Monsieur Turenko de suivre le traitement qui lui a été prescrit et engagé fin mai 2010.

Signez et faites signer la pétition : http://www.educationsansfrontieres.org/article31709.html