La LDH soutient le film documentaire « La Sociologue et l’ourson », d’Etienne Chaillou et Mathias Théry

578518.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie le 6 avril 2016

 

Synopsis

De septembre 2012 à mai 2013, la France s’enflamme sur le projet de loi du mariage pour tous. Pendant ces neuf mois de gestation législative, la sociologue Irène Théry raconte à son fils les enjeux du débat. De ces récits naît un cinéma d’ours en peluches, de jouets, de bouts de cartons. Portrait intime et feuilleton national, ce film nous fait redécouvrir ce que nous pensions tous connaître parfaitement : la famille.

Il s’agit d’un film documentaire très original en ce qu’il substitue aux habituels interviews, la mise en scène de drôles de marionnettes sur fond d’échanges téléphoniques avec le personnage principal du film, la sociologue Irène Théry qui a promu et soutenu le mariage pour tous. Ce spectacle de marionnettes restitue aussi certains épisodes de ce très passionné feuilleton du début du quinquennat, le tout étant entrecoupé d’images des « vraies » personnes, manifestations, séances à l’Assemblée nationale… Le film donne la parole aux opposants et ce qui intéresse les réalisateurs plus que l’agitation elle-même ce sont les questions de fond qui sont ainsi posées sur ce qu’est une famille et sur les transformations sociétales que subit cette institution : la famille a-t-elle un fondement « naturel » ou n’est-elle qu’une institution sociale parmi d’autres, amenée, comme les autres, à se transformer ?

On entend qu’Irène Théry aurait aimé que le film parle également de la gestation pour autrui (GPA) qui apparaît en filigrane mais les réalisateurs ont tenu leur projet et la question reste en suspens…

Cette manière de proposer au public de réfléchir sans en avoir l’air sur quelque chose de très sérieux fonctionne bien le temps d’un film court qui sait, tout en restituant la chronologie de débats enflammés, conserver le fil de sa question centrale. Les réalisateurs ont ainsi répondu positivement et avec une inventivité sympathique à l’enjeu qui était le leur : comment trouver un équivalent cinématographique à la complexité d’une question qui mêle Histoire collective, évolution des mœurs, vécu quotidien, politique…

Pour rappel, Irène Théry est directrice à l’EHESS, spécialisée dans la sociologie du droit de la famille, de la vie privée et des rapports de genre. Elle travaille depuis 15 ans sur la PMA (procréation médicalement assistée) et les métamorphoses de la filiation. Début 2014, elle a proposé, dans un rapport remis au gouvernement, un vaste ensemble de réformes de la filiation, des origines et de la parentalité mettant à égalité toutes les familles (qu’elles le soient par la procréation, l’adoption ou la PMA).

Ce film s’est voulu ‘citoyen’ dans la mesure où il apporte sa pierre au débat sans caricaturer les positions adverses. Il associe le spectateur à la réflexion et offre ainsi une bonne introduction à un débat après la séance.

 

La Sociologue et l’ourson
Documentaire, France, 2015
Durée :
1h17
Réalisation : Etienne Chaillou et Mathias Théry
Production : Quark Productions
Distribution : Docks 66

 

 

Share This