La LDH soutient le film « Chez nous », de Lucas Belvaux

Sortie le 22 février 2017

 

« Pauline, infirmière à domicile, entre Lens et Lille, s’occupe seule de ses deux enfants et de son père ancien métallurgiste. Dévouée et généreuse, tous ses patients l’aiment et comptent sur elle. Profitant de sa popularité, les dirigeants d’un parti extrémiste vont lui proposer d’être leur candidate aux prochaines municipales. »

 

Elle est sympathique Pauline. Volontaire, altruiste, le cœur sur la main et le courage en bandoulière, elle mène courageusement sa vie de mère, de fille, de femme et ses obligations d’infirmière à domicile. Elle côtoie là, dans l’intimité, le quotidien de toute la misère du monde concentrée dans ce village fictif d’un Nord dévasté par le chômage et l’abandon social… et politique. Elle se dépense sans compter, tout en gardant le sourire. Le non moins a priori sympathique docteur Berthier, vieux routard de l’extrême droite, ne s’y est pas trompé et va, fort habilement, la manipuler (du grand art !) pour en faire une marionnette au service du Bloc patriotique, parti d’une extrême droite relookée, et de sa blonde présidente qui a succédé à un père peu présentable (suivez notre regard…), tout cela dans un contexte d’élections municipales et de stratégies à visées présidentielles.

Laissons découvrir aux futurs spectateurs les aventures de Pauline et de ses proches, qui constituent le fil rouge romanesque du film. Un autre aspect particulièrement intéressant de ce film est qu’il nous amène à une exploration assez complète et documentée de la réalité de ce Bloc patriotique, copie conforme de notre bien réel Front national. En effet, nous sont dévoilés à cette occasion ses aspects les plus spectaculaires (stratégies de communication, discours à la démagogie ciblée, organisation de réunion, bal de jeunes énarques et communicants arrivistes à la naïveté cynique) ; comme ses accointances inavouables et farouchement inavouées avec la violence, les pulsions racistes et le cousinage étroit avec la mouvance identitaire et ses discrets et inquiétants nervis. Il dépeint également avec sensibilité et un réalisme cruel l’influence délétère de ce parti caméléon et ses idées récurrentes de haine de l’autre auprès d’une population se sentant abandonnée, en danger, amère et prête à toutes les aventures.

A voir, à partager … à débattre.

 

Chez nous

France, Belgique, 2017

Durée : 1h58

Réalisation : Lucas Belvaux

Production : Synecdoche, Artémis Productions

Share This