Faisons du 8 mars une action quotidienne

Les luttes des femmes ont permis de conquérir des droits et de progresser vers l’égalité entre les femmes et les hommes. Le 8 mars, l’AEDH honore ces luttes lors de la  journée internationale de luttes pour les droits des femmes du monde entier. Contrairement à ce qui est médiatiquement proclamé, ce n’est pas la journée de « la » femme qui voit se produire jusqu’à la nausée la récupération de cette journée à des fins commerciales, sans doute pour mieux faire oublier, le reste de l’année, l’ampleur des inégalités qui restent à combattre.

Dans la société les femmes sont partout mais l’égalité reste à conquérir !

Les femmes sont touchées par les inégalités de salaire et de retraite, par le temps partiel subi, la précarité, elles ont majoritairement la charge des tâches domestiques et familiales, et restent scandaleusement minoritaires dans les postes de responsabilité politique ou économique. Elles sont trop souvent victimes de multiples formes de violences : viols, violences conjugales, violences sexistes et sexuelles au travail, lesbophobie, prostitution, agressions racistes, violences contre des femmes réfugiées. Les femmes sont les premières victimes des guerres.

L’AEDH participe aux combats des femmes et l’actualité est forte en ce qui concerne la défense de tous leurs droits, comme en Espagne, en Pologne et ailleurs.  Depuis mai 2015, son groupe de travail sur le genre réalise un diagnostic initial des actions de nos structures membres,  et une analyse de la situation des femmes dans les différents environnements et des politiques publiques en la matière.

Au sein des structures membres qui la constituent l’AEDH ne conçoit pas de combattre pour les droits sans la lutte pour les droits des femmes. C’est pourquoi l’AEDH incorpore la perspective de genre dans ses activités et ses projets, tant de façon transversale que spécifique. L’objectif consiste à unir les efforts et les ressources pour l’établissement d’un monde juste, égalitaire, inclusif et divers.

En ce 8 mars, journée internationale des droits des femmes, l’AEDH se reconnaît dans les mouvements qui prennent en charge les droits des femmes, car ces droits sont actuellement en régression et sont menacés. Parce que les droits des femmes sont des droits de l’Homme.

Bruxelles, le 8 mars 2016

 

AEDH, Association Européenne pour la défense des Droits de l’Homme

33, rue de la Caserne. B-1000 Bruxelles

Tél : +32(0)25112100 Fax : +32(0)25113200 Email :

L’Association Européenne pour la Défense des Droits de l’Homme (AEDH) regroupe des ligues et associations de défense des droits de l’Homme des pays de l’Union Européenne. Pour en savoir plus, consultez le site http://www.aedh.eu/?lang=fr.