Violences envers une école de confession juive

Lettre de la section LDH de Créteil au président de l’ACIP

Monsieur le Président,

La section de Créteil/Maisons-Alfort de la Ligue des droits de l’Homme, informée des actes criminels qui ont visé, dans la nuit du 30 au 31 décembre, les locaux de l’école Ozar Hatorah à Créteil, tient à exprimer son émotion devant de tels actes et condamne les violences que subissent des cristoliens de confession juive.

La Ligue des droits de l’Homme condamne fermement ceux, isolés et extrêmement minoritaires, qui participent à ces actes. Notamment, lorsque ces actes témoignent d’antisémitisme. Les auteurs doivent être recherchés et condamnés.

Chaque manifestation de racisme porte atteinte aux valeurs de la République. Aucune cause, aucune injustice, quelle que soit son importance, ne peut justifier de telles actions, qui s’inscrivent dans la longue liste des actes racistes perpétrés dans un passé récent à l’encontre de citoyens et de personnes se réclamant de diverses confessions.

Le racisme n’est pas divisible. Le combat entre le racisme ne l’est pas davantage. Nous appelons au respect de l’autre, à la tolérance partagée et au dialogue. Lutter, aujourd’hui, contre le racisme, sous toutes ses formes, c’est aussi un débat citoyen pour que la fraternité ait raison des haines.

Nous serons à vos côtés, dimanche 13 janvier de 10h à 11h à la Maison communautaire de Créteil (rue du 8 Mai 1945) et nous souhaitons que notre courrier soit porté à la connaissance de tous.

Créteil, le 8 janvier 2002