La boutique

Les nouveautés de la boutique :

Hommes & Libertés n°165
Le symptôme rom
Europe : quelles sorties de crises ?

L’Etat des droits 2013



Lettre d'information

Accueil   Europe et Monde   Maghreb - Moyen-Orient    Suite à la rencontre Ashton-Morsi : le REMDH plaide pour un retrait urgent du projet de loi égyptienne sur les ONG

Europe et Monde

11 avril 2013
Maghreb - Moyen-Orient
Auteur de l'article : LDH

Suite à la rencontre Ashton-Morsi : le REMDH plaide pour un retrait urgent du projet de loi égyptienne sur les ONG

Suite à la rencontre Ashton-Morsi : le REMDH plaide pour un retrait urgent du projet de loi égyptienne sur les ONG

Communiqué du REMDH sur le projet de loi égyptienne

Le Réseau Euro-Méditerranéen des droits de l’Homme (REMDH) appelle les autorités égyptiennes à retirer de toute urgence le projet de loi sur les ONG, et à promulguer une loi qui soit respectueuse des normes internationales des droits de l’Homme1.


« Le REMDH accueille favorablement les éléments indiquant que les questions des droits de l’Homme et le projet de loi sur les ONG ont été abordées lors de la rencontre qui s’est tenue entre la Haute Représentante de l’UE Ashton et le Président égyptien Morsi, le 7 avril dernier. Cependant, ces discussions doivent être suivies d’actes et du retrait immédiat de ce projet de loi  », a déclaré Moataz El Fegiery, membre du Comité exécutif du REMDH.

En marge de sa rencontre avec le Président égyptien, Ashton s’est également entretenue avec certains représentants d’organisations de la société civile. Au cours de cette réunion, les représentants des ONG ont dressé à Madame Ashton un portrait alarmant sur la rapide détérioration de la situation des droits de l’Homme en Égypte, y compris des droits des femmes, au cours des dix derniers mois. Ils lui ont demandé de prendre clairement position contre le projet de loi sur les ONG et de conditionner le soutien financier de l’UE à une amélioration tangible des droits de l’Homme, y compris de l’égalité entre les hommes et les femmes. Les représentants des ONG ont aussi demandé à Ashton de conditionner tout soutien financier européen à l’adoption d’une loi sur les ONG qui soit respectueuse des normes internationales.

« Nous avions demandé qu’Ashton rencontre les ONG de défense des droits de l’Homme en Egypte, en incluant celles qui militent pour les droits des femmes. Souligner une volonté de sa part d’interagir avec la société civile est vital étant donné le climat d’attaques hostiles qui règne en ce moment à l’encontre la société civile égyptienne, en particulier les ONG œuvrant pour la promotion des droits de l’Homme et l’égalité entre les hommes et les femmes, car leur existence-même est actuellement menacée. Ceci dit, nous regrettons que l’invitation à rencontrer Ashton ait été principalement envoyée aux ONG internationales et qu’elle n’ait été adressée ni au REMDH, ni à de nombreuses importantes ONG égyptiennes de défense des droits de l’Homme, y compris des ONG qui militent pour l’égalité entre les hommes et les femmes », a ajouté Moataz El Fegiery. »

Pour conclure, le REMDH se dit surpris de constater qu’aucune déclaration publique n’ait été faite de la part d’Ashton en ce qui concerne son entretien avec le Président Morsi, ni sur sa rencontre avec les organisations de la société civile égyptienne.

Bruxelles/Le Caire, le 11 Avril 2013

- (1) http://www.euromedrights.org/fra/2013/03/18/catherine-ashton-mise-au-defi-par-les-eurodeputes-sur-la-situation-en-egypte/

Articles sur le même thème

Elections municipales 2014
Elections municipales 2014
Elections municipales 2014
Elections municipales 2014
Elections municipales 2014
Elections municipales 2014
Elections municipales 2014
Elections municipales 2014


Nos campagnes

Droit de votes des étrangers

Thématiques

Concours « Ecrits pour la fraternité »


Observatoire de la liberté de création


Connaître vos droits


Fiches pratiques


A découvrir
Sous surveillance
Aidants