Avis de la CNCDH sur l’aide à l’entrée, à la circulation et au séjour irréguliers

Communiqué LDH

La LDH salue l’avis de la CNCDH qui demande que la loi française cesse de confondre les citoyens solidaires et les militants de l’humain avec les passeurs et les trafiquants.Au moment où le ministre de l’immigration et de l’identité nationale s’apprête à tenter de faire croire aux citoyens que les associations qui défendent les droits des sans-papiers cautionneraient sa circulaire sur le délit de solidarité, la Ligue des droits de l’Homme salue l’avis adopté par la Commission nationale consultative des droits de l’Homme à l’unanimité de ses membres qui demande que la loi française cesse de confondre les citoyens solidaires et les militants de l’humain avec les passeurs et les trafiquants.

Cette demande unanime fait opportunément justice des arrangements politiciens avec la réalité : le « délit de solidarité » existe bel et bien, il est une honte de la République, il doit disparaître. Et le plus tôt sera le mieux.

Paris, le 23 novembre 2009

Télécharger l’avis de la CNCDH Cliquez ici

Si certains liens vers des documents apparaissent brisés dans cet
article, veuillez cliquer ci-dessous pour les télécharger :
Avis de la CNCDH 19 nov 2009

Share This