Bonne nouvelle pour le droit de vote des étrangers aux élections locales

arton3763

Communiqué collectif Votation citoyenne

Le collectif Votation citoyenne se félicite du résultat des élections sénatoriales : désormais une majorité des sénatrices et sénateurs est favorable au droit de vote et d’éligibilité des résidents étrangers extra-communautaires aux élections locales en France. Ce basculement politique ouvre la voie à un pas supplémentaire vers un suffrage réellement universel.
Depuis onze ans, le collectif Votation citoyenne, composé de partis, syndicats et associations insiste sur la légitimité politique de ce droit. Tant que des distinctions seront maintenues entre les citoyens, tant qu’une frange entière de la population sera exclue tandis qu’au plus haut est brandit le credo de l’intégration, notre démocratie sera en souffrance. Cette question portée à de nombreuses reprises à l’agenda politique a connu de nombreux obstacles. Idéologiques d’abord en refusant de dissocier citoyenneté et nationalité ; mais aussi politiques en stigmatisant les étrangers dans notre société.

Or la satisfaction de cette revendication irait dans le sens d’une opinion majoritairement favorable depuis douze ans dans notre pays à la participation effective par les urnes de tous nos concitoyen(ne)s qui concourent à la vie de la cité au quotidien – pour beaucoup depuis des années -, mais n’en acquièrent pas tous les droits civiques. La France pourrait aussi rattraper enfin son retard au sein de l’Union européenne après dix-sept pays ayant déjà adopté cette mesure.

Le collectif Votation citoyenne souhaite que le Sénat prenne rapidement des initiatives pour concrétiser cette urgence démocratique. Le collectif national appelle de ses vœux à l’élection d’une Assemblée nationale composée d’élu(e)s favorables au droit de vote des étrangers. Ainsi très rapidement, fin 2012-début 2013, le congrès pourrait être réuni, après le vote favorable des deux assemblées, afin de procéder à la modification constitutionnelle nécessaire pour que soit enfin reconnu, après trente ans de débats et de promesses, le droit de vote des étrangers aux élections locales. Le collectif œuvrera, dans les semaines et mois à venir, pour interpeller les candidat(e)s à l’élection présidentielle et aux élections législatives pour qu’ils se prononcent sur cette question essentielle pour la citoyenneté.

Paris, le 3 octobre 2011